Les Nuits du Mont Rome

Chacun connaît maintenant la promenade piétonne qui mène au Théâtre David à l’heure où le soleil se fait moins ardent, il se souvient de l’émotion qui le tient lorsqu’au détour du dernier virage, il retrouve le cirque de pierres adossé à la colline, il sait qu’il va redécouvrir ce fond de scène unique, un panorama de 30 km de nature, quelques villages, pas un building, pas une voiture, pas le moindre petit morceau de béton, peut être des vaches, des vignes sûrement, et quelques sauterelles aussi …

La musique peut alors commencer et l’harmonie entre l’art et la nature prendre tout son sens et se charger d’une émotion particulière.

Cette 20ème édition se veut riche de talents nouveaux et confirmés. Différents univers musicaux seront déclinés lors des cinq soirées allant du récital à l’orchestre. Le festival sera ponctué par une journée musicale à Dracy-Lès-Couches, village pittoresque, en mariant musique, patrimoine et dégustations.

Le 250ème anniversaire de Beethoven trouvera aussi sa place dans la programmation.

Programme 2020

20 ème édition du 16 au 25 juillet 2020

Jeudi 16 Juillet

Théâtre David 19H30

West Side Story – Encore et Toujours

Metteure en scène – Brigitte Le Gargasson,
Cheffe de chœur – Marine Bouillé,
Chorégraphe – Marina Chojnowska
Scénographe – Marie Le Gargasson
Soprano – Perrine Madoeuf
Pianiste Accompagnateur – Étienne Jacquet
Ténor – Remy Mathieu

Le Chœur d’enfants des Nuits du Mont Rome.


Rémy Mathieu

© Laurent Buguet


Perrine Madœuf

Et l’ensemble des Percussions Claviers de Lyon avec :
Percussions – Gilles Dumoulin
Percussions – Sylvie Aubelle
Percussions – Jérémy Daillet
Percussions – Lara Oyedepo
Percussions – Renaud Cholewa
Piano – Sébastien Jaudon

Percussions Claviers de Lyon

© Cédric Roulliat

Samedi 18 Juillet

Théâtre David 19H30

Quatuor Modigliani

Violons – Amaury Coeytaux et Loic Rio
alto – Laurent Marfaing
Violoncelle – François Kieffer

Quatuor op. 18.6 – Ludwig van Beethoven,
Quatuor n°14, La jeune fille et la mort – Franz Schubert

« Le Quatuor Modigliani fait partie à l’évidence de la cour des grands. »
Le Monde

Formé en 2003, le Quatuor Modigliani s'est acquis une place parmi les quatuors les plus demandés de notre époque, invité régulier des grandes séries internationales et salles prestigieuses dans le monde entier (Corée, USA (Carnegie Hall), Paris (Philharmonie), Berlin, Vienne, Tokyo, Australie, St-Pétersbourg…)

Outre ses tournées mondiales, le Quatuor Modigliani crée en 2011 le festival de musique de chambre de Saint-Paul de Vence et assure depuis 2014 la direction artistique des légendaires Rencontres Musicales d’Evian autrefois dirigées par Mstislav Rostropovitch. Depuis le festival connaît un remarquable succès et est à nouveau l’un des festivals majeurs en Europe.

De plus, en 12 ans, le Quatuor a enregistré et sorti déjà dix disques avec le label Mirare, tous très remarqués et loués par la critique internationale.

Un an seulement après leur formation, les Modigliani s’étaient révélés à l’attention internationale en remportant successivement trois Premiers Prix aux Concours Internationaux d’Eindhoven (2004), Vittorio Rimbotti de Florence (2005) et aux prestigieuses Young Concert Artists Auditions de New York (2006). »

Quatuor Modigliani

© ALMC Photo Luc Braquet

Dimanche 19 juillet

Journée Musicale à Dracy-lès-Couches : 9 moments musicaux
en après-midi et un concert le soir

La journée est placée sous la direction de l’ensemble Maja, ensemble à géométrie variable, qui égrènera au long de cette promenade des œuvres allant de la musique de Fauré à nos jours.

12 musiciens et chanteurs se partageront les scènes et les programmes.

Parcours organisé dans le charmant village de Dracy-Lès-Couches.
Quelques lieux choisis pour des concerts de 30 mn dans ces espaces intimistes, permettant une proximité avec l’œuvre et les artistes.

Clôture de cette journée par une soirée réunissant tous les musiciens en l’église de Dracy-Lès-Couches à 20H30, pour un programme ouvert sur la musique du XXème siècle, commenté par les artistes qui en donneront les « clés d’écoute ».

 

Grange de l’étang à 15h, 16h30, 18h 
Duo harpe et soprano avec des pièces de Fauré et des Folk Songs de Britten.

Cuverie du Château de Dracy-Lès-Couches à 15h, 16h30, 18h
Trio mezzo-soprano, alto et piano avec des œuvres de Brahms et Bridge.

Caveau de la Glycine Blanche à 15h, 16h30, 18h
Duo violon et violoncelle avec des œuvres de Villa-Lobos. 

Eglise de Dracy-Lès-Couches à 20h30 
Ensemble Maja ; 12 musiciens et chanteuses.
Chanson perpétuelle de Ernest Chausson pour soprano, piano et quatuor à cordes.
Introduction et Allegro de Maurice Ravel pour flûte, clarinette, harpe et quatuor à cordes.
Chansons Madécasses de Ravel pour mezzo, flûte, violoncelle et piano.
Folk Songs de Berio pour mezzo, flûte, clarinette, 2 percussions, alto, violoncelle.

Ensemble Maja

© Max Ruiz


Grange de l’étang


Château de Dracy-Lès-Couches


Caveau de la Glycine Blanche


Eglise de Dracy-Lès-Couches

  Les Attelages de Jamacy vous proposeront entre les concerts de vivre cette promenade musicale dans l’ambiance et le rythme enchanteur de leurs calèches.

Aux Attelages de Jamacy
Dracy-les-Couches
06-26-56-05-88

Aux Attelages de Jamacy.fr

Mardi 21 juillet

Théâtre David 19H30

Simon Ghraichy – Récital de piano

Français d’origines mexicaine et libanaise, le pianiste Simon Ghraichy est en passe de devenir une figure incontournable de la scène classique. Respecté par ses pairs pour sa virtuosité irréprochable et ses partis pris musicaux tranchés, il a su également conquérir de nouveaux publics grâce à son charisme et sa personnalité décomplexée. Dès lors, des salles prestigieuses tel que le Théâtre des Champs-Elysées, le Carnegie Hall ou la Philharmonie de Berlin ont vu la moyenne d’âge de leurs spectateurs baisser drastiquement lors de ses derniers concerts.

© Antonin Amy Menichetti

Prélude et Fugue en la mineur – J-S Bach/Franz Liszt

Variations sur le thème de l’allegretto de la symphonie no.7
– Ludwig Van Beethoven/Robert Schumann

Iberia volume IV – Isaac Albéniz

Danse sacrée et duetto final de l’opéra Aida – Giuseppe Verdi/Franz Liszt

Chanson de la folle au bord de la mer – C-V Alkan

Alfonsina y el mar – Ariel Ramirez/Simon Ghraichy

Réminiscences de Don Juan – W-A Mozart/Franz Liszt

Jeudi 23 Juillet

Théâtre David 19H30

La Chambre Symphonique

La Chambre Symphonique est un jeune orchestre créé en janvier 2018, par amour de la musique symphonique. Sous l’impulsion de son jeune chef et de ses musiciens passionnés, elle est rapidement devenue un ensemble orchestral ambitieux et exigeant.

6ème Symphonie dite “La pastorale” – Ludwig Van Beethoven
Concerto n°3 pour violon – Camille Saint Saëns

Chef d’orchestre – Loïc Emmelin
Violon solo – Sophia Fournier

 

Sophia Fournier a commencé le violon au Conservatoire National de Région de Nice puis a poursuivi ses études à l’Académie Rainier 3 de Monaco où elle a obtenu un DEM de violon et de musique de chambre mention très bien à l’unanimité avec les félicitations du jury. Elle étudie actuellement dans la classe de Marc Danel au sein du CNSMDL (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon) .

Elle a gagné le prix d’interprétation des Palmes Académiques de Monaco en 2017 et le Prix du Prince Rainier 3. Elle a aussi gagné le 3ème prix au concours international Marie Cantagrill en 2019. Elle a enfin obtenu la bourse du Rotary Club de Monaco.

Samedi 25 juillet

Théâtre David 19H30

GIPSY TODAY QUARTET

Gipsy Today Quartet

© Hinrich Wulff

Guitare – Stochelo Rosenberg
Piano – Jermaine Landsberger
Batterie – André Ceccarelli 
Contrebasse – Darryl Hall 

L’icône du Gypsy jazz Stochelo Rosenberg, guitariste sinti de Hollande, n’est pas seulement considérée comme son représentant principal, mais son nom est synonyme de Gypsy jazz. Sa virtuosité à couper le souffle et son jeu extrêmement mélodieux donnent des yeux brillants à tous les guitaristes du monde. Il ouvre un nouveau chapitre de sa carrière et fonde son nouveau quatuor, avec le pianiste de jazz d’exception Jermaine Landsberger, la conduite rythmique est donnée par la star de la batterie André « Dédé » Ceccarelli. Tout aussi prestigieux, le bassiste américain Darryl Hall, grande figure de la scène internationale, pose les fondements du groupe.

Ce nouveau projet de Stochelo Rosenberg est intitulé « Gipsy Today Quartet » et a déjà été célébré par la critique.