Les Nuits

du Mont Rome

Chacun connaît maintenant la promenade piétonne qui mène au Théâtre David à l’heure où le soleil se fait moins ardent, il se souvient de l’émotion qui le tient lorsqu’au détour du dernier virage, il retrouve le cirque de pierres adossé à la colline, il sait qu’il va redécouvrir ce fond de scène unique, un panorama de 30 km de nature, quelques villages, pas un building, pas une voiture, pas le moindre petit morceau de béton, peut être des vaches, des vignes sûrement, et quelques sauterelles aussi …

La musique peut alors commencer et l’harmonie entre l’art et la nature prendre tout son sens et se charger d’une émotion particulière.

Les Nuits du Mont Rome c’est

60 bénévoles qui portent le festival,
50 artistes qui se produisent tous les ans sur le théâtre David depuis 21 ans,
10 résidences artistiques accueillies depuis 2010 permettant d’assurer un réel soutien aux artistes,
2000 spectateurs présents chaque année, 1400 spectateurs en 2020-2021 malgré les conditions sanitaires,
10 stages pédagogiques réalisés depuis 2011 qui ont donné lieu à des productions d’opéra et la formation du Chœur d’enfants des Nuits du Mont Rome.

Enfin, les Nuits du Mont Rome c’est aussi un soutien matériel et financier exceptionnel de la part des entreprises et particuliers locaux, des sponsors, des médias, des fondations privées, et financeurs publics qui s’investissent pour permettre à ce bel événement d’exister.

PROGRAMME 2022

22ème édition du 21 au 30 juillet 2022

Jeudi 21 Juillet 2022

Patrice Sciortino, 1922-2022 un siècle dédié à la création – Théâtre David 19h30

Compositeur de musique et bâtisseur du théâtre David, les artistes qui l’ont entouré lui rendent hommage en son écrin. Une sélection de ses oeuvres sera mise à l’honneur par des formations instrumentales variées, une plongée dans l’univers percutant de cet infatigable créateur du XXe siècle.

Anthony Millet – accordéon ; Adélaïde Ferrière – percussion ; Alain Billard – clarinette (ensemble KDM) Anne Mercier – violon ; Jean-Marc Zvellenreuther – guitare ; Maroussia Gentet – piano ; Sequenza 9.3 – ensemble vocal direction Catherine Simonpietri ; avec la participation du Choeur des Nuits du Mont Rome mise en scène Brigitte Le Gargasson accompagnement piano Étienne Jacquet

Patrice Sciortino, compositeur français de musique contemporaine, tire de ses origines italiennes une exceptionnelle couleur et une grande lumière dans ses compositions. Il n’a pas a priori l’image d’un manuel. Pourtant, ce qu’il a réalisé sur les pentes du Mont Rome à Saint Sernin du Plain tient indiscutablement du travail de … romain.

Sur ce site magnifique, qui vers l’est domine toute la vallée de la Saône à plus de 500m d’altitude, le compositeur a entrepris en 1993 la création d’un théâtre antique. “ La musique et la scène ont toujours été le sel de ma vie ”, dit-il simplement pour expliquer cette volonté.

Né en 1922, Patrice Sciortino a écrit plusieurs centaines d’opus (environ 500 partitions) et composé notamment pour la radio, la télévision, le cinéma. Après avoir créé un cours d’analyse au Conservatoire Européen, il dirige le Conservatoire du XIIIe arrondissement à Paris de 1979 à 1992. A partir de 1995, il assure les cours d’orchestration et de composition à la Schola Cantorum de Paris. Son répertoire est constitué de partitions instrumentales – pour toutes les familles d’instruments -, mais aussi de partitions symphoniques, chorales, de musique de chambre, d’orchestre d’harmonie, ainsi qu’une quinzaine d’ouvrages lyriques.

Patrice Sciortino

Plus d’informations sur le théâtre David : ICI 

SEQUENZA 9.3

Vivre et accompagner la musique de création et leurs compositeurs, à travers des oeuvres méconnues de notre patrimoine, et défendre l’art polyphonique, tels sont les engagements de Catherine Simonpietri et de son ensemble vocal professionnel, depuis sa création en 1998.

Ensemble vocal professionnel à géométrie variable, Sequenza 9.3 est reconnu pour ses interprétations artistiques exigeantes de la musique dite “savante” du XXe et du XXIe siècle, son polymorphisme et sa capacité à aller à la rencontre d’autres esthétiques et disciplines artistiques (cirque, jazz, danse, musiques du monde, cinéma : B.O de films, Défilé Haute Couture : Vuitton, Dior…).

L’Ensemble est aujourd’hui reconnu à l’échelle nationale et internationale comme un ensemble innovant et performant, atypique dans le paysage musical d’aujourd’hui.

L’engagement et la personnalité généreuse de Catherine Simonpietri et de son équipe, sa volonté de concevoir des projets adaptés à tous, son intégrité dans l’exigence artistique, sont les moteurs de projets participatifs humanistes.

https://sequenza93.fr

Adélaïde Ferrière

copyright Jean-Philippe Leclair

Adélaïde Ferrière – percussion

« La jeune femme incarne l’arrivée des percussions sur le devant de la scène classique » (Le Figaro) « L’étourdissante percussionniste » (Télérama) « L’avenir lui appartient » (Classica) « Un style impressionnant » (The Times) « Un phénomène » (Le Monde)

Lauréate dune douzaine de prix internationaux en France et à l’étranger,  Adélaïde est désignée Révélation Soliste Instrumental des 24èmesVictoires de la Musique Classique et devient la première percussionniste à être nommée à l’occasion de cette cérémonie.

La jeune soliste s’est produite sur la scène de la Philharmonie de Paris, l’Auditorium de Radio-France, la Seine Musicale, le Grand Rex, l’Opéra de Paris, l’Opéra Comique, la Comédie Française, l’IRCAM, le Mozarteum de Salzbourg, la Philharmonie du Luxembourg, le Théâtre Antique d’Épidaure, ainsi qu’avec l’Orchestre Philharmonique de Radio-France, l’Orchestre National de l’Opéra de Lorraine, l’Orchestre de Chambre de Paris, les musiciens de l’Orchestre de la Suisse Romande, le Latvian Chamber Orchestra, l’Orchestre Symphonique des Jeunes Colombiens, l’Orchestre Dijon Bourgogne, l’Orchestre de l’Opéra de Toulon, l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté, l’Orchestre de Chambre Nouvelle-Aquitaine, l’Orchestre de Caen…

Adélaïde Ferrière est Artiste Yamaha et Kolberg. Elle est soutenue par lAdami, la Fondation Safran pour la musique, la Fondation suisse Engelberts pour les Arts et la Culture.

 

 

Alain Billard

Alain Billard – clarinette

Titulaire de nombreux prix internationaux : ARD de Munich (Allemagne), Musique de Chambre d’Osaka (Japon), Quintette à vent de Marseille (France) avec le Quintette Nocturne, Alain Billard en 1995, alors qu’il est toujours étudiant à Lyon, devient soliste de l’ensemble intercontemporain. En 1996, il est titulaire du diplôme d’études supérieures du CNSM de Lyon. Alain Billard crée avec Odile Auboin et Hidéki Nagano le Trio Modulations pour élargir le répertoire. 

Avec l’ensemble intercontemporain, Alain Billard fait la connaissance avec les plus grands compositeurs du XXe et XXIe siècles tels que : Boulez, Berio, Donatoni, Ligeti, Stockhausen, Kurtag, Manoury, Etvos, Jarrell, Dusapin, Mantovani, Robin, Franceschini, Marco Suarez Cifuentes et bien d’autres … Comme Stadler pour Mozart, ou Baermann pour Webber, il est l’un des clarinettiste de notre temps qui créer le plus d’oeuvres ; Alain Billard développe des techniques instrumentales et recherche toutes les possibilités de l’instrument aux services des compositeurs. Grâce à cette alchimie, aujourd’hui de nombreuses pièces et concerti lui sont dédiés. Il travaille en étroite collaboration avec l’IRCAM et la manufacture instrumentale Selmer pour toujours faire évoluer ses clarinettes.

https://www.selmer.fr/fr/artiste/alain-billard

 

Jean-Marc Zvellenreuther

copyright S. Vandenplas

Jean-Marc Zvellenreuther – guitare

Curieux et passionné, Jean-Marc Zvellenreuther explore l’univers musical dans toute sa diversité. Guitariste, pédagogue, chef d’orchestre, il s’enrichit auprès de ses élèves et au contact de musiciens et artistes de divers horizons.

Musique contemporaine, jazz et improvisation, transcription, opéra et orchestre, il s’investit partout et toujours avec la même exigence artistique. Il porte aussi un regard nouveau sur le répertoire et la forme du concert, grâce aux nouvelles technologies, comme avec son projet iberialbeniz

Proche des compositeurs d’aujourd’hui, il crée et joue de nombreuses oeuvres nouvelles en solo, au sein d’ensembles comme ars nova, United Instruments of Lucilin ou l’ensemble intercontemporain et avec sa formation le Trio polycordes.

http://www.zvellenreuther.fr

Anthony Millet

Anthony Millet – accordéon

Membre fondateur du Trio K/D/M, il est invité en tant que soliste par diverses structures comme l’Opéra de Paris, la Comédie Française, l’Ensemble Intercontemporain, l’Orchestre de Paris, l’IRCAM ou les ensembles TM+, Aleph, Accroche note, l’Itinéraire, Ars Nova, Nomos, Sillages… Il interprète régulièrement le répertoire de l’accordéon contemporain et sollicite les compositeurs. Parallèlement à ses activités d’artiste, il enseigne l’accordéon aux conservatoires de Montreuil et Vitry-sur-Seine. Il est également professeur assistant de la classe d’accordéon au Conservatoire de Paris (CNSMDP).

https://www.triokdm.com/le-trio-k-d-m

Maroussia Gentet

copyright H. Sarrazin

Maroussia Gentet – piano

Maroussia Gentet est une pianiste dont la sensibilité est depuis toujours investie dans la musique d’aujourd’hui, tout en cultivant l’amour des grands classiques. Elle remporte le Premier Prix Blanche Selva et les Prix SACEM, Roussel, Jolivet, Ricardo Vines et le prix des étudiants au 13ème Concours International de piano d’Orléans en 2018.

Après des études de piano au CNSMD de Lyon, sa ville natale, elle fait la rencontre de Rena Shereshevskaya dont elle suit les cours à l’Ecole Normale de Paris – Alfred Cortot, où elle obtient son Diplôme de concertiste en 2015 et se perfectionne en Artist Diploma classique et en Artist Diploma spécialité Répertoire contemporain et création (3ème cycle) au CNSMD de Paris, notamment auprès de Claire Désert et Florent Boffard. Amoureuse de littérature et du répertoire chambriste classique aussi bien que contemporain, elle achève ensuite un Master d’Accompagnement Vocal auprès d’Anne Le Bozec au CNSMD de Paris dont elle bénéficie toujours des précieux conseils à travers le « Doctorat recherche et pratique au CNSMDP » qu’elle mène en partenariat avec l’Université Paris Sorbonne. Sa recherche sur le rôle de l’imaginaire de l’espace dans la construction scénique de l’action du pianiste trouve une résonance à travers la création du Collectif G fondé en 2020, actuellement en résidence à la Fondation Singer-Polignac.

Anne Mercier

Anne Mercier – violon

Anne Mercier débute ses études musicales au CRR de Besançon. Elle poursuit son apprentissage musical au CRR de Versailles, avant d’entrer en 1984 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de violon de Michèle Auclair assistée de Marie-Claude Theuveny.
Elle y obtient en 1988 un 1er Prix de violon et effectue ensuite un 3ème cycle spécialisé « violon solo » dans la classe de Pierre Doukan.

Violon solo de divers orchestres, elle commence ensuite à donner de nombreux concerts en soliste et fonde un ensemble de musique de chambre « Galitzine » avec lequel elle donne régulièrement des concerts.

Elle a crée et joue également de nombreuses œuvres contemporaines dans le monde entier avec L’Itinéraire dont elle est membre depuis 1988 : pièces pour violon seul, formations de musique de chambre ou pièces d’ensemble

Depuis 1997, elle vit à Dijon où elle est titulaire d’un poste de violon au CRR et violon solo de l’Orchestre Dijon-Bourgogne.
Elle enseigne aussi le violon dans le cadre de la préparation au DNSPM pour l’Ecole Supérieure de Musique Bourgogne-Franche-Comté depuis sa création en 2009.

https://www.esmbourgognefranchecomte.fr/fr/professeurs/anne-mercier

 

Samedi 23 Juillet 2022

Soirée d’orchestre avec la Chambre Symphonique – direction Loïc Emmelin – Théâtre David 19h30

Adagio pour cordes, de Guillaume Lekeu

3èmeSymphonie de Beethoven

La Chambre Symphonique est un jeune orchestre fondé en 2017 par le chef d’orchestre Loïc Emmelin. Composé de soixante-dix musiciens, professionnels, futurs professionnels ou amateurs éclairés, l’orchestre est reconnu pour son sérieux, mais aussi pour sa joie de vivre et ses programmes toujours plus ambitieux d’année en année. Porté par des valeurs de partage, La Chambre Symphonique souhaite défendre un répertoire exigeant par le biais de nombreux concerts dans les alentours de Lyon et Chalon sur Saone.

https://www.lachambresymphonique.fr

En partenariat avec le CRR de Chalon-sur-Saône

Dimanche 24 juillet 2022

Journée musicale à Dracy-Lès-Couches

9 moments musicaux en après-midi et un concert du soir

Les solistes de la Chambre Symphonique se partageront les scènes et les programmes de l’après-midi. Parcours organisé dans le charmant village de Dracy-Lès-Couches. Quelques lieux choisis pour des concerts de 30 minutes dans ces espaces intimistes, permettant une proximité avec l’œuvre et les artistes.

Cuverie du Château de Dracy-Lès-Couches à 15h, 16h15, 17h30 

Trio de vents

Jean Happillon – basson, Thaïs Laffont – clarinette, Roman Routault – hautbois

Ferme de la Grange de l’Étang à 15h, 16h15, 17h30  

Quatuor à cordes – Janacek

Lucas Monerri et Victor Macabiès – violons, Evariste Daller – alto, Valentin Roze – violoncelle

Caveau de la Glycine Blanche à 15h, 16h15, 17h30

 Arthur Leplat – Marimba solo

 

CONCERT DU SOIRLe Chœur de Sartène – musique polyphonique corse – Eglise de Dracy-Lès-Couches à 20h30 

Le chœur de Sartène, est crée en 1995 composé de 5 hommes, le groupe invente sans cesse des espaces musicaux de forme classique, nourris par le passé, mais d’inspiration contemporaine. Dans l’univers musical Corse le chœur tient une place atypique, ses chanteurs tous de formation classique donnant un son particulier à la polyphonie traditionnelle. Le son et la justesse sont le credo des chanteurs, travailleurs infatigables. La remise en question est permanente pour ce groupe ce qui lui permet d’avancer et de toujours progresser en explorant de nouvelles formes musicales. Le respect du public et de cette grande dame qu’est la musique sont aussi le souci de ces chanteurs qui tendent toujours vers plus de perfection. Les différents répertoires tentent de véhiculer l’émotion, une idée de l’âme corse et des mystères de cette île, en bref ce qui est invisible pour les yeux. Dans le monde entier et les scènes les plus importantes (Mexique, Chine, Corée, Etats unis, Autriche, Belgique, Russie …) ils essaient depuis 1995 de transmettre au public une partie d’eux même.    

Mardi 26 Juillet 2022

Musique de chambre avec les solistes de La Chambre Symphonique – Théâtre David 19h30

Lucas Monerri, Takashi Jen / Juliette Prat – violons

Evariste Daller, Aileen-May Delery / Maël Buge – altos

Valentin Roze, Félix Goudard / Ismael Lafitte – violoncelles

Souvenir de Florence de Tchaïkovsky

Célèbre pour ses grandes œuvres orchestrales et ses opéras, Tchaïkovsky a écrit quelques pages de musique de chambre contenant de véritables bijoux tel Souvenir de Florence. Découvrez ce fougueux sextuor baigné de soleil italien. Il est interprété ici par les solistes de la Chambre Symphonique.

Sextuor de Brahms

Cette oeuvre, écrite en 1860, nous révèle une personnalité souriante, détendue, laissant agir sans artifice les charmes d’une inspiration pleine de fraicheur et tendrement poétique.

https://www.lachambresymphonique.fr

En partenariat avec le CRR de Chalon-sur-Saône

Jeudi 28 Juillet 2022

Récital de piano avec Jean-Marc Luisada – Théâtre David 19h30

Sonate partita Hob XVI : 6 – Joseph Haydn

Variations en ré mineur – Johannes Brahms

Sonate KV 311 en la majeur « alla turca » – Wolfgang Amadeus Mozart

Adagietto de la 5ème symphonie – Gustav Mahler/Alexandre Tharaud

Rhapsodie in Blue – George Gershwin

Jean-Marc Luisada un poète

« Il ne ressemble à personne et c’est pour ça qu’on l’aime. Il joue assis sur une chaise et non pas sur un tabouret de piano, ses cheveux frisés en bataille, sans s’embarrasser d’un smoking. Il danse en même temps qu’il joue, ses mains quand elles ne courent pas sur le clavier  semblent des oiseaux qui l’entourent. Il est ailleurs, emporté par un monde qu’il nous fait apercevoir avec des sonorités inouïes, des rythmes qui ne sont qu’à lui, des phrasés qui racontent des histoires. C’est un poète et Chopin, bien sûr, est son terrain d’aventures préféré. Mais Schumann, mais Granados, mais Poulenc, mais Beethoven, mais Mozart, mais Bach, tous lui doivent quelque chose. Ce quelque chose qu’il leur donne en les réinventant  avec ce sourire qui fait ressembler son visage à une étoile. Le ciel se pose sur ses doigts et nous fait décoller avec lui. Il a la grâce. »

Alain Duault

Jean Marc Luisada étudie le piano à l’école Yehudi Menuhin de Londres puis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il remporte en 1977 le 1er Prix de Piano dans la classe de Dominique Merlet et en 1978 le 1er Prix de musique de chambre dans la classe de Geneviève Joy-Dutilleux. Il est lauréat du  Concours Dino Ciani (1983) et du célèbre  Concours Chopin de Varsovie(1985).

Jean-Marc Luisada mène depuis de plus de trente ans une carrière de concertiste hors du commun. Il joue dans des salles prestigieuses telles que le Théâtre des Champs Elysées à Paris, Alice Tully Hall à New York, Wigmore Hall à Londres, Satory Hall à Tokyo  …, ainsi que dans des festivals renommés tels que le Festival Chopin à Paris, le Festival de la Roque d’Anthéron, le Festival de Besançon, La Folle Journée de Nantes, Le Festival Berlioz de La Côte Saint André, La Grange aux Pianos en Berry, mais aussi en Europe et aux Etats Unis . Il participe également à de nombreuses tournées au Japon, en Europe, au Canada.

Il est considéré comme l’un des plus des grands interprètes de la musique de Frédéric Chopin dans le monde. Alejandro Amenabar  ne s’y est pas trompé en choisissant son interprétation de Chopin pour la BO de son film « Les Autres » avec Nicole Kidman. Jean-Marc Luisada est officier des Arts et des Lettres.

Samedi 30 Juillet 2022

We Love Ella – The Amazing Keystone Septet avec la chanteuse Célia Kameni – Théâtre David 19h30

Lauréat des Victoires du Jazz 2018 dans la catégorie « Groupe de l’année », ils reviennent cette fois-ci avec We Love Ella, un projet centré sur la personnalité légendaire d’Ella Fitzgerald, dans lequel ils réinventent à leur manière les plus grands succès de la chanteuse.

Ella Fitzgerald est l’une des voix les plus marquantes du 20ème siècle, mais ceux qui l’ont côtoyée gardent d’elle le souvenir d’une grande dame ayant toujours su rester très simple, spontanée et joyeuse. Quand on lui demandait ce qu’était le swing, Ella éclatait de rire et disait, en claquant malicieusement des doigts :« le swing ? C’est ça  ! ».

C’est dans cet esprit que nous avons voulu lui rendre hommage, à l’occasion de ses 101 ans, elle qui est née en 1917, l’année où le mot jazz apparait la première fois sur une pochette de disque. Ella Fitzgerald adorait les big bands : elle a fait ses débuts avec celui du batteur Chick Webb, puis a tourné et enregistré avec ceux de Duke Ellington et Count Basie – rien que ça  !

 » Tout au long de notre hommage, nous avons voulu utiliser les différentes facettes sonores qu’offrent notre orchestre, et mettre en avant les superbes solistes qui se cachent dans chacune de nos sections. Enfin, nous avons fait appel à la jeune chanteuse Célia Kameni qui nous accompagne depuis 2010, l’année de la création de l’orchestre. Comme Ella en son temps avec Chick Webb, Célia nous vole souvent la vedette ! Autant dans ses interprétations que dans son scat magique à la fin du disque, elle fait vivre à sa manière l’héritage de la « First lady of swing ». »

Résidence d’artistes et répétitions ouvertes au public

Les Nuits du Mont Rome se veulent un lieu de rencontres, de création, de mélanges des genres.

Double résidence cette année avec l’accueil d’Alain Billard, Adélaïde Ferriere, Anne Mercier, Anthony Millet & l’Ensemble vocal Sequenza 9.3 pour travailler autour des oeuvres de Patrice Sciortino. Puis une seconde résidence avec les solistes de la Chambre Symphonique qui se produiront tout au long du festival.

Nous les accueillons pour une résidence de plusieurs jours, afin qu’ils puissent travailler leurs programmes en toute liberté de création dans les espaces de l’association. C’est avec plaisir que nous ouvrirons les répétitions au public mélomane amateur pour partager des moments d’échanges avec les artistes.